Foire aux questions


1. Où se stationner ?

Le stationnement est gratuit dans la rue Michel Lentz, cependant il est payant dans la rue du Nord (même pour les résidents de Bettembourg)
Deux parkings gratuits sont à votre disposition :
- A la sortie de la rue Michel Lentz, parking gratuit à gauche de la station ARAl. environ 15 places. à moins de 2 minutes du cabinet.
- Rue de Luxembourg, parking gratuit à droite de la station ARAL, environ 40 places. à moins de 4 minutes du cabinet.


2. Comment prendre rendez-vous ?

Vous pouvez nous contacter par téléphone aux heures d'ouverture.
Le choix du praticien est libre pour les traitements courants mais dépend des spécialités de chacun lors de la prise en charge de pathologies spécifiques, afin d'assurer la meilleure prise en charge possible.


3. Modalité de prise en charge par la sécurité sociale ?

          La procédure d'autorisation

1. Pour avoir droit à un remboursement de la part de la Caisse nationale de santé ou de la caisse du secteur public compétente, tous les actes de kinésithérapie-massage doivent être prescrits par un médecin.

2. Cette ordonnance doit porter outre le numéro matricule à 13 chiffres, le nom et le prénom du patient les indications suivantes :
• le diagnostic médical;
• le début de l'affection en cause;
• le code ou le libellé de la nomenclature se rapportant aux actes prescrits;
• la fréquence d'application par semaine;
• le nombre précis de séances:

a. le nombre de séances prises en charge ne peut dépasser 8 séances par ordonnance en cas de massages, d'électrothérapie, d’ultrasonothérapie, de thermothérapie, de rééducation fonctionnelle de l'appareil locomoteur et de kinésithérapie respiratoire si ces actes sont délivrés en dehors du milieu hospitalier stationnaire;

b. le nombre de séances prises en charge par ordonnance peut être porté à 16 si la délivrance de ces actes se situe dans un délai de 6 mois après une intervention chirurgicale sur l'appareil locomoteur ;

c. un nombre supérieur de séances par ordonnance doit obtenir l’autorisation préalable du Contrôle médical de la sécurité sociale (CMSS) - (Annexe G des statuts de la CNS).


Les ordonnances étrangères sont traitées de la même façon que celles établies au Grand-Duché, mais elles doivent être formulées en français, allemand ou anglais. Des ordonnances prescrites dans une autre langue sont retournées car elles ne peuvent pas être traitées par nos services.

3. L'ordonnance doit être validée auprès de la Caisse nationale de santé.

Généralement, l’assurée remet lors de sa première séance l’ordonnance à son kinésithérapeute, qui s’occupe alors des démarches administratives nécessaires. Si les conditions administratives sont remplies, ou, si le cas échéant, l’avis du CMSS est favorable, la CNS valide l’ordonnance. La validation consiste dans l'émission d’un titre de prise en charge par la Caisse nationale de santé et qui est en général imprimé au verso de l'ordonnance médicale.

Cette validation doit être demandée dans un délai de 30 jours suivant la date de l'établissement de l'ordonnance médicale.
• Le kinésithérapeute ne peut effectuer et facturer que les actes indiqués sur le titre de prise en charge. Tout autre acte mis en compte n'est pas remboursé par la Caisse nationale de santé ou par la caisse du secteur public compétente.
• Le titre de prise en charge n'est valable que pendant une certaine période, indiquée sur le titre. Cette période de validation est calculée à partir de la date de l'établissement du titre de prise en charge et comprend la durée de traitement calculée par la prise en considération de la fréquence des applications par semaine et du nombre de séances prises en charge, augmentée de trente jours.
• Le traitement doit être commencé au plus tard dans les trente jours de l'établissement du titre de prise en charge.

                 Le mode de paiement

Deux possibilités existent :

1. L’assuré demande au kinésithérapeute l’application du système tiers payant.
Dans ce cas l’assuré paye au kinésithérapeute uniquement la partie à sa propre charge car le kinésithérapeute envoie à la fin du traitement une facture à la CNS, pour recevoir la partie des frais à charge de l’assurance maladie.
Le système tiers payant s’applique uniquement pour les soins de kinésithérapie, prestés au Grand-Duché. Les soins de kinésithérapie prestés en dehors du Gd de Luxembourg doivent toujours être payés intégralement et la part à charge de la caisse est alors remboursée sur demande. Veuillez noter que pour les travailleurs frontaliers, la prise en charge des soins reçus dans le pays de résidence relève de la compétence de leur caisse locale.

2. L’assuré paye le montant total du traitement et demande un remboursement.
Dans ce cas le kinésithérapeute présente à la fin du traitement une facture à l’assuré reprenant le montant total à payer, c’est-à-dire la part à charge de la caisse ainsi que la part éventuelle à la charge de l’assuré. Après paiement l’assuré demande lui-même à sa caisse compétente (CNS ou caisse de maladie du secteur public) le remboursement de la part à sa charge.
Pour pouvoir bénéficier du remboursement d'une facture de kinésithérapie, la facture doit:
• porter le numéro matricule de l’assuré, son nom et prénom;
• être valablement acquittée;
• être accompagnée de l'ordonnance médicale ainsi que du titre de prise en charge

                   Le taux de prise en charge

Le taux de prise en charge des frais est fixé à 70% pour la plupart des actes.

Il en est ainsi pour:
• les massages;
• l'électrothérapie;
• la thermothérapie;
• l’ultrasonothérapie;
• la rééducation fonctionnelle de l'appareil locomoteur;
• la kinésithérapie respiratoire;
• la rééducation uro-gynéco (après un accouchement p.ex.)

Certains traitements sont pris en charge intégralement:
• le traitement d’enfants de moins de 18 ans;
• les séances délivrées uniquement en milieu hospitalier stationnaire;
• le drainage lymphatique.